Halte au rhume !

Le froid qui s’installe nous fait souvent redouter les rhumes et autres désagréments de l’hiver.

La naturopathie sera une alliée puissante contre tous ces maux, à condition de s’y prendre en avance, la prévention étant le moyen le plus efficace.

Je vous guide.

En prévention

Pour éviter d’attraper tous ces petits virus traînant dans les coins, on peut se calfeutrer chez soi sans sortir pendant 4 mois. C’est un choix ! Mais ça risque d’etre un peu long et même pas sûr que ce soit réellement efficace !

Ou alors, on procède par cure.

Qu’est-ce qu’une cure ? Une cure est un traitement ou une méthode thérapeutique d’une certaine durée destinée à prévenir un mal ou le soigner. Parfait ça !

En naturopathie, on en a des tas ! Des cures pour maigrir, pour grossir, pour nettoyer son foie, ses reins, tous les organes qu’on veut, pour prévenir toutes sortes de maladies, et bien sûr pour éviter les problèmes ORL si chers à nos bambins !

En fait, on va lui booster son système immunitaire qui sera alors plus efficace pour combattre ces petits virus.

Pour cela, on va d’abord prendre soin de son système digestif en stimulant les cellules immunitaires de l’intestin avec des probiotiques.
Oui c’est ça, on va donner à notre enfant des bactéries pour contrer les virus ! Bizarre mais efficace ! Car 70% des cellules immunitaires se trouvant dans l’intestin, en les renforçant on augmente notre immunité. CQFD.

Je vous conseille de faire une cure de 3 semaines avec des probiotiques contenant la souche Lactobacillus rhamnosus GG. Toute la famille peut la faire et aider ses bonnes petites bactéries !

Ensuite, pour continuer à renforcer notre immunité, on utilisera les bourgeons via la gemmothérapie :  on prendra des bourgeons de cassis (Ribes nigrum geammae) en une cure de 3 semaines également. Il existe des complexes de bourgeons très efficaces chez plusieurs marques, renseignez-vous auprès d’un pharmacien compétent en la matière.

La meilleure des préventions restant l’expulsion des microbes, virus et autres indésirables, il faut aérer ! Aérer bébé, oui, mais pas seulement, sa chambre aussi. Minimum 1/4 d’heure par jour, pensez à ouvrir la fenêtre de chaque chambre afin de renouveler l’air. Et couvrez bébé et autre garnement assez chaudement la nuit mais laissez la chambre tranquille, une température entre 16 et 18°C pour dormir favorisant le sommeil et la respiration (lire cet article de l’INSERM à ce sujet).

Si vous avez un diffuseur, c’est le moment de s’en servir, quelques gouttes d’huile essentielle de niaouli ( Melaleuca quinquenervia cineolifera) seront efficaces.

Enfin, côté nutrition, privilégiez les aliments riches en vitamine C : légumes et fruits en grosse quantité.

Une fois le rhume installé

 

Mais voilà que malgré tout, le rhume s’est installé. Et c’est parti pour le nez bouché qui réveille bébé quand il dort parc’que oui, on fait comment pour sucer son pouce quand on a le nez bouché, j’vous l’demande  ?!

Avez-vous déjà entendu parler de l’extrait de pépins de pamplemousse ? On le considère comme l’un des meilleurs antibiotiques naturels car il a une puissante action antivirale, antifongique et antibactérienne mais sans affaiblir le système immunitaire (contrairement aux antibiotiques qui détruisent la flore intestinale et donc déséquilibrent le système immunitaire).

10 gouttes dans un verre d’eau ou de jus de fruits, jusqu’à amélioration des symptômes.

 Attention, beaucoup de ces petits flacons ont fleuri ces dernières années sur le marché, méfiez-vous. Il s’agit de l’extrait de Citrus Paradisi. Vous pouvez lire l’article d’Alternative Santé sur ce sujet pour bien faire votre choix.

 Un point nutrition important : inutile de surcharger l’organisme avec des produits inflammatoires quand celui-ci est déjà aux prises avec un virus. Au contraire, une alimentation anti-inflammatoire serait judicieuse.

Donc exit le lait de vache pendant l’épisode infectieux : remplacez-le le temps du rhume par des boissons végétales (riz, soja, amande…)
Augmentez la consommation de légumes verts et oranges et de fruits (riches en vitamine C) et diminuez celle des féculents et céréales.
Quand à vos préparations sucrées, remplacez le sucre par du miel.

 

 Enfin, faites boire votre enfant régulièrement.

Si il aime les tisanes vous avez de la chance, une tisane au choix de thym (thymus vulgaris), fleurs de sureau (sambucus nigra) ou mauve (malva sylvestris) sera souveraine.

Si il est réfractaire, un jus de citron froid ou chaud, sucré avec du miel, ça passe tout seul ! Et pour les plus petits, dans le biberon ça marche aussi.

Toutefois si malgré ces conseils votre petit s’enrhume coup sur coup et que vous ne vous en sortez pas, je vous conseille d’aller rendre visite à votre naturopathe préféré qui adaptera une thérapeutique spécialement pour lui.

En espérant que votre hiver sera calme et douillet, je vous souhaite bon courage pour gérer les petits maux de nos chers bambins !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*